Qu’elle soit en acier ou en aluminium, la canette présente un atout indéniable sur le plan environnemental : elle est recyclable à l’infini, sans pour cela que
le métal perde ses propriétés mécaniques intrinsèques (malléabilité, solidité, barrière,…).

Chaque boîte boisson recyclée permet de réaliser des économies en termes de matières premières (bauxite, minerai de fer), d’énergie (de -75% à -95%), d’eau (jusqu’à -40%) et de CO2 rejeté.

1 tonne de métal économisée = jusqu’à 9 tonnes de CO2 en moins rejetées dans l’atmosphère

En 25 ans, le poids moyen d’une boîte aluminium a diminué de plus de 20% et celui d’une boîte acier de plus de 33%, tout en conservant les mêmes qualités de résistance. Outre un indéniable impact économique, renforçant ainsi l’attractivité de ce
conditionnement, cette démarche d’éco-conception et de prévention s’accorde
parfaitement avec les exigences de réduction à la source du poids des emballages.

Une baisse de plus de 50% des émissions de CO2

Les efforts combinés de l’allègement des canettes acier et aluminium et du recyclage ont entraîné une baisse de plus de 50% des émissions de CO2.

Dans les centres de tri, les canettes ont l’avantage d’être faciles et économiques à
extraire du flux des déchets ménagers. Qu’elle soit en acier ou en aluminium, toute boîte collectée et triée, via la collecte sélective ou l’incinération, sera recyclée.
Au-delà des aspects écologiques et civiques, le recyclage du métal est une opération économiquement intéressante : limitation de l’usage des ressources naturelles, économie d’énergie, réduction de CO2. L’acier et l’aluminium des canettes recyclées servent par exemple à fabriquer de nouvelles pièces pour l’automobile, des appareils électroménagers ou de nouveaux emballages.

En France, 3 canettes sur 4 sont recyclées

En France, le taux de recyclage des emballages métalliques est de 75.8% en 2013 (contre 49.2% en 2000, soit une augment ation de plus de 50% en 13 ans).

75,8% d’emballages métalliques recyclés en 2013

Une longue histoire jalonnée d’innovations

1935 Naissance aux USA de la boîte boisson acier 3 pièces à tête plate.
1954 Remplissage des premières boîtes 3 pièces en France.
1958 Premières boîtes 2 pièces en aluminium aux USA, d’un côté le fond et la boîte issue d’une même pièce, de l’autre le couvercle.
1963 Invention de l’ouverture facile en aluminium.
Années 70 Apparition en Europe des premières boîtes 2 pièces en aluminium suivies des premières boîtes 2 pièces en acier.
1975 Invention du système d’ouverture “tout en bloc” plus respectueux de
l’environnement puisque la languette demeure fixée au couvercle.
1984 Première usine de boîte en France.
Années 90 Premières Shape Cans ou boîtes de forme et premières boîtes embossées.
2000 Lancement de la boîte 15 cl.
2008 Apparition des nouvelles générations de couvercles allégés.
2011 Première utilisation industrielle de l’encre tactile “effet relief”.



logo_bcme_francelogo_eaaslogo_eaas